Quand les Terminale S se mettent au potager…

Mise en route de nos cultures

Le lombricomposteur, élément essentiel pour nos cultures.

Pour que nos cultures poussent et donnent de juteuses tomates et de délicieux maïs, nous devons leur apporter les nutriments nécessaires à leur croissance. Avec des engrais ? Pas du tout ! Nous avons décidé d'utiliser du compost, un engrais 100 % naturel et « made in lycée français ». Pour le produire, nous avons besoin d'un lombricomposteur. On met dans une boîte des épluchures de fruits et de légumes, du pain et quelques feuilles ainsi qu'un ingrédient secret : des vers de terre ! Ceux-ci vont se charger de décomposer la matière organique pour donner du compost, qui va tomber au fond de la boîte. Appliqué sur nos cultures, il leur permettra de pousser merveilleusement bien !

Notre récolte après plusieurs semaines!
Notre récolte après plusieurs semaines!

 Dans le cadre du projet « La nature aux portes du lycée », nous avons décidé avec notre professeure de SVT de donner vie à un potager derrière les laboratoires du lycée. Tomates, maïs, concombres, chilis, haricots rouges et aubergines furent les espèces que nous avons choisies de semer pour étudier la croissance des plantes. En effet, le principal intérêt de ce projet pour nous élèves de Terminale S, avec un BAC à la fin de l'année reste quand même pédagogique ! Ce potager va nous permettre de répondre aux questions suivantes : Comment une plante, qui, au contraire des animaux, a une vie fixée, peut-elle subvenir à ses besoins (nutrition, reproduction, défense) ? Comment l'homme crée-t-il de nouvelles variétés adaptés aux contraintes environnementales ?

Mais avant de pouvoir réaliser toutes sortes d'expériences sur notre potager, nous avons dû mettre la main à la pâte ! Étant donné que nous n'avons pas beaucoup de connaissances en potager, nous avons été aidés des conseils précieux de Don Miguel et de notre professeure. Pour semer les graines, nous avons tracé des lignes avec un bâton, et dans chaque ligne nous avons planté une espèce différente. De plus, nous avons mis de la terre dans des bouteilles en plastique et nous y avons planté des aubergines et des tomates, afin de voir s'il y aura des différences entre les graines cultivées à même le sol et les autres.

Des invités surprise...

Après avoir terminé de mettre en route notre potager, nous avons eu le plaisir d'accueillir une classe de CP venue découvrir nos cultures et apporter leur importante contribution. En effet, ils vont installer un lombricomposteur dans leur classe pour produire de l'engrais utile au potager. Nous avons donc dû leur expliquer son fonctionnement, et nous pouvons dire qu'ils n'ont pas tout de suite apprécié... Il faut dire que l'odeur dégagée par le lombricomposteur est assez prononcée ! Et quand nous leur avons montré qui est à l'œuvre dans la boîte pour produire notre engrais, ils ont eu l'horreur de découvrir que ce n'était autre que des vers de terre ! Mis à part leur réaction initiale, on peut dire qu'ils sont ravis de collaborer avec nous pour faire avancer notre potager !

Auteurs : Luca Izzo et Gerardo Nosthas, Terminale S