Extraction de l´or

Dans un premier temps, suite à la détection des minerais, les entreprises minières s´installent après avoir défretté la zone. Ensuite, les entrepreneurs creusent dans le sous-sol à l'aide de machines et utilisent des dynamites afin de pulvériser la roche. Enfin, ils utilisent des produits chimiques pour séparer l'or des autres minéraux comme le quartz et la pyrite (Fe2S).

Après avoir récupéré le minerai, ils réalisent le broyage, c´est-à-dire, une réduction du minerai en des parcelles extrêmement ordonnées pour pouvoir extraire le métal. Dans ces morceaux, on obtient différents éléments chimiques, par exemple : SiO2, S et Au (qui est l´or!).

Deuxièmement, ils séparent l´or du mélange initiale avec de l´eau cyanurée, par un procédé appelé lixiviation, ce procédé consiste à faire passer lentement un solvant à travers un produit convenablement pulvérisé et déposé en couche épaisse afin d'extraire un composé soluble. Le mélange est contenu dans un « jus ». La lixiviation est la technique de récupération de l'or le plus utilisée dans le monde car le taux de récupération est exceptionnellement haut. Cette technique d'extraction est appelée la cyanuration de l'or. N'oublions pas que le cyanure est un poison mortel bloquant les réactions biochimiques de la respiration des cellules de tous les êtres vivants.

Troisièment, ils libèrent l'or du cyanure en le versant sur une noix de coco puis par un échauffement, l'or devient liquide donc purifié. C´est la récupération du minéral. Pour qu´il soit commercialisé, il faut 99,5% d´or.

Quatrièment, par affinage, ils récupèrent les eaux contaminées.

D'autre part, il existe une autre technique, n'utilisant pas le cyanure mais le mercure! C'est aussi un poison. On l'appelle l'amalgamation. Et permet d'extraire plus d'or du quartz broyé. Le mercure absorbe les particules fines d'or et les transforme en amalgame (combinaison d'or et de mercure).

Ensuite, l'or doit être séparé du mercure, pour ceci, on place l'amalgame dans un sac en chamois que l'on tord pour faire sortir le maximum de mercure. Puis on chauffe l'amalgame qui reste pour évaporer le mercure. Enfin, on fond l'or restant en barres ou en lingots.

Pablo Kuri, Mélissa Iglesias, Valeria Delgado, Andrea Morales de 1S