Un contexte tectonique favorable 

El Salvador est localisé sur une marge active, c'est-à-dire une limite entre deux plaques tectoniques en convergence. Comme dans toutes les autres limites de plaques, cette zone est caractérisée par une activité sismique et volcanique. Plus précisément, c'est une zone de subduction à la frontière entre la plaque de Cocos et celle des Caraïbes. La plaque de Cocos plonge sous la plaque des Caraïbes dans le manteau terrestre. Par conséquent, il y a présence de magma, créé par la fusion partielle de la roche du manteau terrestre, soit de la péridotite. De plus, la montée du magma a une densité plus faible que celle de la péridotite résultant de la fusion partielle et son arrivée en surface est à l'origine du volcanisme.

D'autre part, due à la remontée du magma en zone de subduction et par son refroidissement, on trouve formation d'une roche appelée andésite. Et, parfois, il y a présence d'or dans l'andésite.

En outre, à El Salvador, il y a présence de failles normales. Il y a infiltration de l'eau dans le sol, puis dans le sous-sol par ces failles. Cette eau transporte des éléments chimiques arrachés des roches, comme les ions trisulfures. Cette eau chargée en ions trisulfure arrache alors l'or de la roche andésite. Ensuite, par des tremblements de terre successifs, causant des variations de pression dans les failles, l'eau s'évapore laissant se déposer l'or par précipitation sur les parois rocheuses de la faille.

Fernando Lagos, Gabriel Jimenez, Ana Gabriela Portillo et Andrea Rivas de 1S